LIGNE SOLO / BANC - BANQUETTE - TABLE - POUBELLE

{ SOcial / LOcal }

Depuis l’année 2012, la Compagnie des Rues collabore avec des établissements publics pour l’intégration, dont la mission est l’intégration et la réinsertion socioprofessionnelle de personnes en difficulté. Ils réunissent, entre autres, des personnes handicapées, sans emploi ou en formation. Nous avons décidé de lancer ensemble une nouvelle ligne de mobilier urbain, avec l’idée de développer un design de qualité, exigeant, au sein d’une institution à forte implication sociale tout en produisant localement.

MATERIAUX En raison des contraintes auxquelles nous nous sommes confrontés et aussi imposés (tout devait être fabriqué au sein des établissements, ce qui excluait, entre autres, le recours à la fonte), la question que nous nous sommes posés a été la suivante : comment travailler autrement avec des matériaux traditionnels, comment renouveler, d’une façon contemporaine, le rapport avec ceux-ci ? Beaucoup de raisons plaident pour l’utilisation de ce type de matériaux : coûts, disponibilité, économie locale (emplois) et durabilité, préservation de l’environnement. Nous avons ainsi utilisé des méplats d’acier pour le banc et de l’acier plié et soudé pour les deux variantes de poubelle. Dans un cas comme dans l’autre, ils sont protégés par une galvanisation à chaud ou bien, suivant le choix du destinataire, par une peinture au four métallisée. En ce qui concerne les lattes du banc, nous travaillons notamment avec du frêne thermo-traité, car il présente des avantages en termes de durabilité, de stabilité et de protection vis-à-vis des champignons et des insectes. D’autres types de bois sont cependant possibles.

FORME Nous créeons des éléments aux formes épurées. Dans le cas du banc SOLO, nous avons décidé d’éviter les configurations dites ergonomiques, en misant sur une forme sobre et universelle et en mettant l’accent sur le rapport entre les plans inclinés du siège (assise) et du dossier, ainsi que sur la hauteur du banc, de manière à ce qu’il soit très confortable et apte à accueillir des personnes aux morphologies très diverses. Nous avons cherché à créer un banc économe en matériaux, ainsi qu’à réduire les phases nécessaires à sa fabrication. Nous avons également crée une table et une banquette ou banc sans dossier ni accoudoirs. Quant à la poubelle, nous voulions proposer un objet simple à installer (une seule vis centrale au sol) et très pratique pour les éboueurs, notamment lors du changement du sac. Elle devait être, bien évidemment, aussi très confortable pour les utilisateurs. La poubelle, dont le corps central se décline en deux variantes (métal déployé, métal ajouré), peut être également équipée en option d’un cendrier et d’un réservoir de sacs à chiens. Ces éléments ne sont pas rajoutés à la poubelle mais, dans cette option, feront partie intégrante de son corps.