laureat forme publique 2016

rue des utopies

LA RUE DES UTOPIES

Située à la sortie du métro Parisien de l'Esplanade de La Défense, "La rue des utopies” offre une promenade-observatoire au milieu d’un bosquet de tilleuls. Ce parcours en hauteur est conçu pour offrir un nouvel espace de quiétude aux usagers du quartier d’affaires habitués à l’uniformité du ciment, des angles droits et des lignes de fuites imposées.  
L'intervention suit le flux des usagers de l’esplanade, les détournant un instant pour leur permettre de redécouvrir les lieux. La surélévation permet de délaisser le mineral et le bitume pour déambuler parmi la couronne des arbres, profiter de leur feuillage ombragé tout en éveillant les sens.
Sur une distance de 60 mètres, la promenade invite le regard à s’ouvrir sur de nouveaux points de vues et offre une pause dans le rythme effréné de la journée. La vue surélevée de l’esplanade présente la monumentalité de l’arc de triomphe sous un autre angle. La promenade et ses deux abris perchés invitent au recueillement ou à la rencontre avec l’autre, selon les envies de chacun. Depuis cet abri à échelle humaine, les passants basculent de l’hyper urbain au naturel; du global au local.
Déconnecté du réseau, du digital, les passants sont invités à se connecter à soi ou à l’autre pour revenir à un usage présent des lieux. L’attention des passants aura été détournée le temps d’une promenade; le temps de vivre une nouvelle perspective et poser un regard neuf sur un paysage connu.

Par Florian López et Constantinos Hoursoglou

fORME PUBLIQUE 2016 

Biennale de création de mobilier urbain de la Défense - 3ème édition

L’espace public de La Défense, premier quartier d’affaires européen, est à la fois un territoire de partage et de (dé)-connexion pour ses utilisateurs. La spécificité de son histoire comme de sa topographie en font un lieu à part, un véritable terrain de création et d’innovation. Depuis l’installation d’œuvres d’art, la dalle de La Défense est aussi devenue un laboratoire expérimental à travers sa biennale de création de mobilier urbain, Forme Publique, créée en 2012 à l’initiative de Defacto.
Unique en son genre, Forme Publique inaugure à partir du 28 juin 2016 sa troisième édition cette année, sous le thème du «Village Global ». Alors que les usages se centraient en 2012 sur la rupture ou la continuité avec le monde du travail, il s’agissait en 2014 de révéler leur mixité avec la thématique « Plug-in » visant à tirer parti des infrastructures existantes sur la dalle. Après cette mise en scène des usages partagés, l’innovation se concentre en 2016 sur la mise en réseau et le changement d’échelle, pour passer du local au global.

 

la cassine, ilôt 13

 

A l'instar de Côme dans le Baron Perché d'Italo Calvino, l'installation La Cassine propose de quitter le sol un moment et d'écouter tranquillement le parc voisin, lové dans une fourche de son majestueux platane. L'observateur invisible assiste au passage des différents usagers : des manifestants erythréens, un bouliste chevronné, des ados révisant leurs allemand, un saxophoniste en pleine envolée.

la cassine